Sélectionner une page

Vous ne vous êtes pas fait les croisés !

30 avril 2021 | Santé / Bien-être

Vous avez forcément entendu un nombre incalculable de fois « untel s’est fait les croisés / s’est rompu les ligaments croisés » ou bien quelqu’un de votre entourage vous a dit « je me suis fait les croisés » voire c’est vous-même qui avez employé cette expression pour décrire votre malheur. Et pourtant 90% du temps cette assertion est inexacte. Nous allons voir dans cet article et dans la vidéo ci-dessus pourquoi.

Lorsque l’on ne connaît pas le sujet ou que l’on n’est pas spécialiste du genou il peut être compréhensible de se tromper en utilisant cette expression erronée puisque c’est ce qu’on entend partout. En revanche il est moins excusable d’entendre celle-ci lorsqu’elle provient de journalistes ou bien de personnes ayant elle-même subi la blessure. Pour se convaincre de l’ampleur du phénomène il suffit de jeter un œil aux nombreux articles de presse depuis des décennies parlant de rupture des ligaments croisés à chaque fois qu’un sportif professionnel se blesse au genou.

 

Pourquoi cette expression est fausse ?

La grande majorité du temps la blessure occasionnée est la rupture DU ligament croisé antérieur et non des ligaments croisés. Pour mieux comprendre de quoi il en retourne il faut observer à quoi ressemble une articulation de genou :

Anatomie ligaments genou

Comme on peut le voir sur ce schéma, il y a 4 ligaments principaux qui tiennent cette articulation :

  • Ligament croisé antérieur (ou ligament croisé antéro-externe)
  • Ligament croisé postérieur (ou ligament croisé postéro-interne)
  • Ligament latéral interne (ou ligament collatéral médial/tibial)
  • Ligament latéral externe (ou ligament collatéral latéral/fibulaire)

On parle aussi parfois depuis peu du ligament antéro-latéral, voisin du ligament latéral externe.

On a donc effectivement bien deux ligaments croisés, l’un antérieur, l’autre postérieur, qui constituent ce qu’on appelle le pivot central du genou. Quand un ligament est rompu on perd en stabilité au niveau du genou concerné. Mais lorsqu’on parle des ligaments croisés, dans la grande majorité des cas c’est le ligament croisé antérieur qui est touché. Ce dernier aura tendance à rompre lors d’une torsion sur un mauvais appui. Il peut également lâcher lors d’une hyperextension de genou bien que ce soit plus rare.

 

Pourquoi est-ce le ligament croisé antérieur qui rompt principalement ?

Car il est moins solide que le ligament croisé postérieur. Ce dernier est en effet le plus solide des ligaments, par conséquent il est beaucoup plus rare d’avoir une rupture de celui-ci.

La rupture du ligament croisé postérieur (lequel est situé plus en arrière du pivot central, comme son nom l’indique) apparait moins lors de situations sportives mais plutôt lors d’accidents civils comme les accidents de la route par exemple où un choc frontal du tableau de bord sur le haut du tibia peut venir arracher le ligament croisé postérieur.

Rupture ligament croisé postérieur

 Ce type de traumatisme est moins courant au niveau sportif, on peut en voir parfois au rugby par exemple, à partir du moment où l’on retrouve ce genre de choc frontal violent. Bien sûr cela peut arriver dans n’importe quel sport mais cela est bien plus rare que la rupture du ligament croisé antérieur.

La rupture du ligament croisé antérieur intervient lorsque le genou se retrouve dans une position de faiblesse, généralement le valgus, sur lequel on produit une torsion, poussant le ligament à la rupture.

Rupture ligament croisé antérieur

Vous l’avez compris, pour être exact on doit parler de rupture du ligament croisé, sous-entendu : ligament croisé antérieur. Pour avoir une rupture des ligaments croisés il vous faut subir un choc très violent. Ou bien se rompre simultanément un ligament de chaque genou, ce qui est un cas de figure très improbable hormis éventuellement au ski voire encore une fois sur un grave accident à impact violent touchant les deux genoux.

Enfin vous pouvez dire que vous êtes fait les croisés si vous vous êtes rompus un ligament de chaque genou mais pas en même temps (ce qui est mon cas comme je l’explique dans ma série de vidéos « Opération LCA »).

Par conséquent, dire « je me suis fait les croisés » lorsque vous n’avez que le ligament croisé antérieur de lésé n’a pas de sens. C’est comme si vous disiez « je me suis cassé les doigts » alors qu’un seul doigt est touché.

Mais les habitudes ayant la vie dure, cette erreur de formulation a toujours cours et continue de se répandre dans les journaux et sur vos sites sportifs préférés. Lesquels n’hésitent parfois pas par abus de langage à parler même de « rupture des ligaments croisés antérieurs du genou » …pas très sérieux tout ça.

 

Faites une bonne action

Si vous avez lu cet article en entier, vous avez maintenant appris une information qui vous sera utile jusqu’à la fin de votre vie et vous permettra de briller auprès de votre entourage. À vous désormais de corriger les gens qui font cette erreur afin que la bonne parole se répande. Vous pouvez également leur envoyer le lien de cet article ou bien celui de la vidéo correspondante.

Et pour aller plus loin concernant la blessure du ligament croisé antérieur, vous pouvez regarder ma série de vidéos sur la rééducation après l’opération, la réathlétisation et le retour à la compétition, disponible sur la chaîne YouTube.

Ces articles pourraient aussi t’intéresser :

Les bases de la perte de poids : l’activité physique

Les bases de la perte de poids : l’activité physique

Cet article est la suite de celui sur la gestion de la diète pour la perte de poids. Je vous invite à aller en prendre connaissance si ça n'est pas déjà fait. Dans celui-ci je vous expliquais entre autres que pour sécher ou perdre du poids il fallait être en léger...

Les bases de la perte de poids : la diète

Les bases de la perte de poids : la diète

Comment faire pour perdre du poids et obtenir le corps parfait pour l'été ? Il faut manger moins que ce dont on a besoin. Quoi c’est tout ? Ne vous inquiétez, pas nous allons approfondir un peu plus le sujet dans cet article. Néanmoins, même si ce préambule a une...

Les méfaits de la position assise

Les méfaits de la position assise

Employés de bureau, agents d’accueil, caissières, écoliers/étudiants, transports en commun ou en voiture ou encore détente devant l’ordinateur/télévision/smartphone… toutes ces activités ont un point commun : elles sont effectuées à quasiment 100% en position assise....

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.